Merci pour votre paiement Wana CRM

S’améliorer en explorant ses expériences passées et ses pensées

Merci pour ton paiement

La mise en place de ton système de journaling commence dès maintenant. Plus qu’une étape avant de pouvoir accéder à la formation

Quelle est ton adresse mail ?

Renseigne dans le champ ci-dessous ton adresse mail. Celle-ci te permettra de te connecter au drive sur lequel est hébergée la formation. Fais bien attention à bien l’orthographier.

Dans le champ suivant, précise les particularités liées à ton paiement. Par exemple si tu n’as pas payé avec une carte à ton nom ou si ton adresse email ne permet pas explicitement de t’identifier.


Merci pour votre paiement Wana Journaling

S’améliorer en explorant ses expériences passées et ses pensées

Merci pour ton paiement

La mise en place de ton système de journaling commence dès maintenant. Plus qu’une étape avant de pouvoir accéder à la formation

Quelle est ton adresse mail ?

Renseigne dans le champ ci-dessous ton adresse mail. Celle-ci te permettra de te connecter au drive sur lequel est hébergée la formation. Fais bien attention à bien l’orthographier.

Dans le champ suivant, précise les particularités liées à ton paiement. Par exemple si tu n’as pas payé avec une carte à ton nom ou si ton adresse email ne permet pas explicitement de t’identifier.


Wana CRM

“Une seule conversation avec une personne sage vaut plus qu’un mois à étudier”

– Proverbe chinois.

Encore faut-il pouvoir se rappeler de cette conversation.

J’ai eu comme tout le monde de nombreuses conversations profondes avec des gens qui me disaient des choses très personnelles. Parfois ces conversations changeaient complètement ma perspective sur le monde. Mais, quelques semaines après, je ne m’en rappelait que des bribes… Je suppose que c’est pareil pour toi.

De ce problème de mémoire découle une dégradation des relations que tu entretiens avec certaines personnes. Tu ne te souviens parfois pas de confessions qu’on a pu te faire. Et, comme il est difficile de se rendre vulnérable, cette personne n’ouvrira peut être pas une nouvelle fois son cœur. À quoi bon puisque tu oublies ?

Lorsque vient le moment des fêtes et de trouver un cadeau, tu te rends parfois compte que tu ne connais pas si bien la personne que ça. Ses préférences, ses envies dont elle t’avait pourtant parlé ont disparu dans les tréfonds de ta mémoire.

Une fatalité évolutive ?

Ce n’est pas de ta faute. Aujourd’hui nous avons juste trop de relations par rapport au nombre de relations que notre cerveau peut gérer. L’être humain a vécu pendant des milliers d’années en tribu qui ne dépassait pas 150 individus. Notre cerveau s’est donc calibré pour gérer 150 relations à la fois et pas plus. Ce nombre, on l’appelle le nombre de Dunbar (du nom du découvreur de ce nombre). Au-delà de ce nombre, nous aurons du mal à garder des relations stables. Un exemple simple : connais-tu vraiment tes 1000 amis sur Facebook ?

À l’heure des réseaux sociaux, il n’a jamais été aussi facile de communiquer de manière superficielle. Mais nous habitons de plus en plus loin des gens qui comptent pour nous, car notre mobilité elle aussi s’est améliorée. A l’inverse, les discussions profondes ou confessions intimes ont souvent lieu en face à face, moments qui eux, se font de plus en plus rares. De ce fait il est de plus en plus dur de maintenir des relations intimes avec les gens qui comptent pour nous, mais que nous voyons peu.

Donner un coup de pouce au cerveau ?

Il est impossible d’appeler tous ses amis au moins une fois par semaine faute de temps… Il est alors difficile de se souvenir de l’intégralité des histoires, préférences, anecdotes d’une personne que l’on ne voit pas toutes les semaines. Il faut alors s’aider d’outils.

Des outils demandant trop d’effort

Faire des fiches pour chaque personne est une solution, mais c’est énergivore et laborieux. Faites sur format papier, ces fiches sont difficilement modifiables, et prennent du temps à être faites (et donc par trop de friction on ne les fait jamais). À cause de leur format physique, ces fiches ne sont pas accessibles de partout.

À cause de tout l’effort à faire pour “sauvegarder” les informations sur une personne et nos conversations, cette “aide pour le cerveau” est bien vite abandonnée faute de temps.

S’inspirer du monde de l’entreprise pour sa vie perso

L’outil idéal est donc numérique. Il existe dans le monde de l’entreprise une gestion des informations des clients qu’on appelle CRM (customer relationship management). Cela permet de garder une trace des relations qu’on a avec le client et que le client a avec d’autres entités que l’on côtoie (entreprise, autres clients…). L’idée est donc de s’inspirer de cette façon de faire et de l’appliquer à sa vie personnelle.

Pour qu’un CRM soit efficace, il faut que les relations que nous rentrons dans notre système possèdent à chaque fois au moins les mêmes types d’informations. Par exemple :

  • Nom prénom
  • Lien avec cette personne
  • Travail de cette personne
  • Ses passions..

Pour s’assurer que ces informations sont rentrées à chaque fois, l’idéal est d’utiliser des modèles. Des notes préremplies qui apparaissent automatiquement lors de la création d’une nouvelle fiche contact. Pour que nous visualisions mieux les liens entre les personnes qu’on côtoie, l’idéal est de voir cela graphiquement.

La plateforme idéale pour gérer un CRM ?

Au fur et à mesure, les personnes que tu cotoie apparaissent dans ton CRM et les relations entre ces personnes aussi

Toutes ces caractéristiques peuvent être atteintes par l’utilisation d’Obsidian, une application de prise de note :

  • Des modèles peuvent facilement être utilisés
  • Les notes peuvent être prises sur le portable comme sur l’ordinateur.
  • Son interface graphique permet de donner une vue plus claire de comment est organisé notre cercle social.

Cette fonctionnalité graphique peut également permettre de relier les conversations qu’on a eues avec une personne à cette personne. On visualise ainsi graphiquement avec qui on a le plus de conversation profonde.

Et ça fonctionne ?

J’utilise cette méthode depuis maintenant 2 ans et force est de constater qu’elle demande si peu d’effort qu’elle permet de passer à l’action. J’avais déjà essayé de créer des CRM sur d’autres plateformes (document Word, notes dans notion ou evernote) sans succès, car cela me demandait trop d’effort à chaque fois.

Qu’est-ce que ça fait d’utiliser un CRM au quotidien ?

Projetons-nous un peu dans le futur.

Tu possèdes un endroit ou stocker les informations sur les personnes qui te sont chères. Avant de les revoir, il te suffit de consulter leur fiche dans ton CRM et juste de te rappeler “mais oui c’est vrai qu’elle m’avait dit ça !”. Désormais quand tu revois les gens qui comptent pour toi, les choses reprennent ou elles s’étaient arrêtées et il n’y a plus besoin de parler de banalités pendant plusieurs heures avant de retrouver ce feeling d’intimité.

De la même manière, tu peux être là pour tes proches, car tu sais ce qui compte pour eux. Tu n’as plus à réfléchir à des cadeaux pour les fêtes, car tu sais exactement quelles sont leurs passions, leurs envies.

Tu auras donc plus d’emprise sur ton temps et surtout tu seras reconnaissant envers ton toi du passé, qui à chaque fois, rend intemporel les moments importants que tu vis en les écrivant.

Tes proches noteront probablement que tu es devenu plus intentionné, que tu te soucies davantage d’eux.

Un peu de temps dépensé pour cristalliser un souvenir

Certes, noter ces moments importants de ta vie prend du temps. Mais en retour cela te permet de mieux t’imprégner, de tes expériences, d’enrichir tes relations et de vivre plus serein.

Ne passe plus à coter de moments qui changeront ta vie. Commence dès maintenant à créer ton CRM afin d’enrichir des relations des relations desquelles tu t’éloigneras peut-être avec le temps.

Comment mettre en place ce système ?

Créer cette petite aide pour le cerveau qu’est un CRM est plutôt simple ! Il y a plein de manières de faire. J’en ai testé beaucoup et j’ai fini par concevoir ma propre méthode que j’adore ! C’est parce que cette méthode est si agréable et que je ne l’ai pas trouvé ailleurs que je me permets de te la partager aujourd’hui. Tu peux la mettre en place simplement en suivant les quelques vidéos explicatives que j’ai réalisées et en te servant de mes modèles que tu pourras personnaliser à ta guise.


🙏 Merci pour ta lecture

J’espère avoir pu t’être utile. T’avoir au moins pu faire réfléchir sur ta méthode de de gérer tes relations quitte à ce que tu l’améliores de ton côté.

Si ce système t’intéresse, tu peux recevoir une vidéo ou je montre mon utilisation de ce système au quotidien. Il te suffit de rentrer ton email en dessous pour recevoir la vidéo.

💬 Commentaires et contributions

C’est en partageant qu’on s’améliore. Si tu as des suggestions sur des aspects du CRM que je n’aurai pas mentionné, n’hésites pas à me le faire savoir.


Wana Journaling

S’améliorer en explorant ses expériences passées et ses pensées

L’intérêt de tenir un journal

L’intérêt du journaling n’est plus à prouver. Voici pour rappel quelques-uns des bénéfices que le journaling apporte :

  • Calmer ses doutes et états d’âme en les extériorisant
  • Analyser ses pensées
  • Retranscrire fidèlement le passé

Le problème du journaling

Sans un effort supplémentaire, le journaling ne permet pas l’analyse et la réutilisation de ses notes d’introspection souvent parce que tu n’as pas le temps nécessaire pour ça. Cela demande trop de travail comparé aux bénéfices que cela peut t’apporter.

Si tu écris c’est avant tout pour te sentir mieux pas pour te créer de nouveaux problèmes d’organisation.

Ainsi, tu ne te sers jamais de tes notes de journaling comme moyen de t’améliorer ou ne mieux répondre à des situations similaires que tu rencontreras dans le futur. En conséquence, tu constates que tu fais toujours face aux mêmes problèmes sans progresser. Tu as l’impression de revivre sans cesse les mêmes situations, de ne pas changer en termes de façon de pense. Tu considères donc bien vite tes notes de journaling comme du temps perdu.

L’un des autres problèmes du journaling est que chacun à sa propre manière de fonctionner. Il est donc très difficile de trouver un système de journaling qui fonctionne avec tout le monde.

Ma relation avec le journaling

J’ai pratiqué le journaling à différents moments de ma vie et j’ai arrêté à chaque fois à cause du manque d’enseignement que j’en tirai sur le court terme. Voici les différentes méthodes que j’ai essayées et qui ont toutes échoué :

  • Prise de notes dans le téléphone avec l’appli “note” : Facile pour extérioriser, mais on ne rouvre jamais l’appli dans les moments ou ça va bien
  • Journaling dans un journal papier (et bullet journal) : L’écriture à la main est agréable, mais la revue des anciennes notes reste laborieuse. On ne peut pas annoter les anciennes notes faute de place (ce qui n’est pas le cas sur les versions numériques) et le carnet nous encombre de partout. De plus, on perd ses notes si on perd son cahier.
  • Tablette numérique qui convertit l’écriture manuscrite en caractères : La tablette, comme le cahier, prend de la place. De plus j’avais encore ce problème de revue, mais au moins les notes étaient stockées en sécurité en ligne. Le prix de la tablette (Remarkable 2 dans mon cas) était aussi un inconvénient non négligeable.

Des écrits teintés de négativité

Dans chacune de ces méthodes, il y avait à chaque fois un problème récurrent. Je n’écrivais que sur des choses négatives, parce que j’avais besoin de me décharger. L’effort à faire pour écrire était trop grand pour que je prenne la peine d’écrire quand tout allait bien. En relisant mes écrits, j’avais donc l’impression que mon passé était toujours gris alors que ce n’était pas le cas. Je n’avais donc pas d’informations rétrospectives sur les choses qui me rendaient heureux dont je ne me souvenais pas.

Pour résumer, la méthode de journaling parfaite doit donc :

  • Être numérique (pour faciliter le stockage et la portabilité)
  • Nous faire retomber sur d’ancienne note pour qu’on les analyse avec du recul
  • Nous permettre de retrouver une certaine note très rapidement
  • Nous forcer à écrire sur nos sentiments positifs

Cette solution je l’ai trouvée et je veux te la partager aujourd’hui.

Elle ressemble à quoi cette méthode de journaling ?

J’utilise Obsidian en suivant un certain système qui permet de contourner les problèmes du journaling.

Créer une note en quelques clics à partir de modèles

Cette application permet l’utilisation de modèle et la mise en place d’automatisations. Ces modèles permettent de préremplir nos notes de journaling qui font que celles-ci contiendront les mêmes informations :

  • Même façon d’écrire le nom des notes
  • Possibilité de retrouver une note avec la date et d’écrire des alias (autre nom pour une même note)
  • Obligation de rentrer certaines informations (émotion et raison de cette émotion) ce qui fait qu’on ne pourra plus oublier de parler de nos moments heureux

Analyser facilement ses notes

Je peux voir facilement à quel mood correspond une note de journaling (qui dépend de la couleur de la pastille) et la raison de cette humeur (why).

L’application peut également nous permettre de trier nos notes selon certains critères. On peut par exemple trier par chronologie, émotion, taille de la note et ce de manière automatique.

Regrouper et comparer les expériences similaires entre elles

Ce logiciel permet de faire des liens entre les notes un peu à la manière de Wikipédia. Ainsi, lorsqu’on fait du journaling sur un sujet, on peut faire un lien vers une ancienne note qui traitait d’une situation similaire. On peut ainsi facilement comparer ces situations, trouver des points communs et en tirer des enseignements.

Cela permet d’avoir au même endroit les notes qui traitent d’un même sujet et de dégager des tendances.

Avoir une vue visuelle de son journaling

Un calendrier intégré à l’application nous permet de voir visuellement les jours ou on a écrit. C’est motivant et ça nous permet de remettre du contexte dans nos écrits.
Par exemple : est-ce qu’à l’époque j’étais dans un grand moment d’introspection ?

Les points représentent les jours ou j’ai réalisé des notes de journaling. Cela peut également concerner des notes hebdomadaires.

La meilleure méthode que j’ai pu trouver

Cette méthode de journaling est la plus aboutie que j’ai pu trouver au travers de mes lectures ou de mes recherches sur le web.

C’est en réalisant le plaisir que j’avais d’écrire avec mon système comparé aux autres systèmes que j’avais expérimentés que je me suis dit que ça valait le coup de le partager. J’espère pouvoir en faire profiter un maximum de gens qui, comme moi, se sentent frustrés par les méthodes classiques de journaling.

Qu’est-ce que ça change ?

Cette manière de pratiquer le journaling va changer ton regard sur cette pratique :

  • Tu auras vraiment l’impression que tes notes servent à quelque chose, car tu retomberas sur tes anciennes notes en écrivant de nouvelle ou tout simplement en allant faire un tour sur les pages indexes.
  • Tu pourras retrouver une note très rapidement plutôt que de fouiller au travers de pages de ton bullet journal
  • Tu identifieras davantage ce qui te rend heureux ou malheureux et tu modifieras ta vie en fonction.
  • Tu auras l’impression de grandir bien plus vite. L’impression d’être plus authentique, plus toi. Car même si tes émotions vont et viennent, tes réflexions sont là, prêtes à être réutilisées et à servir d’enseignement à ton futur toi.

Comment mettre en place ce système ?

Pour t’expliquer comment mettre ce système en place pour toi et te permettre de le personnaliser à ta guise, j’ai créé de 5 courtes vidéos. Dans ces vidéos je détaille :

  • comment installer l’application Obsidian
  • Les principales commandes utiles
  • Les extensions qui pourrait t’être utile et comment les paramétrer
  • Les modèles que je te fournis pour pratiquer un journaling efficace

Évite de faire du surplace comme j’ai pu le faire

Avec la méthode classique de journaling, tu feras probablement comme moi. Tu écriras dans les moments de ta vie où tu veux changer et arrêteras le reste du temps. Tu feras alors une sorte de surplace dont tu te rendras compte seulement dans les moments de crise. C’est assez frustrant. Tu peux sortir de ce cycle et mettre en place un système qui te servira sur le long terme. Un système personnalisable qui te permettra de pratiquer le journaling de manière régulière, car il nécessite peu d’effort.


🙏 Merci pour ta lecture

J’espère avoir pu t’être utile. T’avoir au moins pu faire réfléchir sur ta méthode de journaling quitte à ce que tu l’améliores de ton côté.

Si ce système t’intéresse, tu peux recevoir une vidéo ou je montre mon utilisation de ce système au quotidien. Il te suffit de rentrer ton email en dessous pour recevoir la vidéo.

💬 Commentaires et contributions

C’est en partageant qu’on s’améliore. Si tu as des suggestions sur des aspects du journaling que je n’aurai pas mentionné, n’hésites pas à me le faire savoir.


Merci pour votre paiement

Un outil de gestion de connaissances à la hauteur de la médecine vétérinaire

Merci pour ton paiement

La mise en place de ton second cerveau commence dès maintenant. Plus qu’une étape avant de pouvoir accéder à la formation

Quelle est ton adresse mail ?

Renseigne dans le champ ci-dessous ton adresse mail. Celle-ci te permettra de te connecter au drive sur lequel est hébergée la formation. Fais bien attention à bien l’orthographier.

Dans le champ suivant, précise les particularités liées à ton paiement. Par exemple si tu n’as pas payé avec une carte à ton nom ou si ton adresse email ne permet pas explicitement de t’identifier.


Acheter Vet Brain, le second cerveau vétérinaire

Un outil de gestion de connaissances à la hauteur de la médecine vétérinaire

Un système d’organisation

 

  • Te permettant de te sentir compétent et légitime

  • Te rendant plus efficace même après l’école

  • Pour mieux comprendre et avoir une vision d’ensemble de la médecine vétérinaire

Pourquoi tu vas aimer ce système

 

  •  Vérification instantanée des informations en cas de doutes

  • Sensation d’amélioration constante

  • Encourage la prise de note et l’apprentissage en diminuant au maximum la friction

Comment est organisée la formation VetBrain ?

Exemple d’utilisation du système

 

  • Entrée de nouvelles informations

  • Réviser

  • Créer du contenu

 

45 minutes

Philosophie de prise de notes

 

  • 2 grands principes pour trier l’information

  • Méthodologie de création d’une note dans le second cerveau

  • Entretenir ses notes

 

45 minutes

Mise en place de son second cerveau

  • Installation et explication du fonctionnement de deux logiciels de prise de note : Notion et Obsidian

  • Mise en place d’une synchronisation entre portable et ordinateur

  • Initiation à la sauvegarde des données

  • Personnalisation et utilisation de Zotero

 

2 heures

Le prix d’un second cerveau vétérinaire

97

  • 3,5 heures de formation vidéo
  • Résumé de la formation
  • Ressources vétérinaires complémentaires
  • Aide et accompagnement après la formation

Créer mon second cerveau

Encore hésitant ?

Tu souhaites avoir un aperçu de la formation avant de franchir le pas ? Renseigne ton email et je t’envoie la vidéo de présentation du système issu de la formation.

Qui suis-je ?

Je suis moi-même un ancien étudiant vétérinaire diplômé en 2022. Tout au long de mon cursus, ma vision sur la médecine vétérinaire était floue. Dans cette masse d’information, j’avais du mal à me dire que j’arriverai à tout maîtriser, mais je misais sur le temps qui me permettrait sans doute d’obtenir le recul nécessaire pour avoir une vision globale du métier. L’élément déclencheur qui me força à chercher une solution fut la réalisation de ma thèse. Au bout de 6 mois et 400 pages écrites, je me suis rendu compte que je ne maîtrisais pas tant mon sujet. Comme pour le reste de la médecine vétérinaire, certaines informations que j’avais pourtant apprises étaient passées à la trappe dans ma mémoire au cours de la rédaction si bien que j’étais obligé de relire ma propre thèse lorsqu’on me posait des questions trop pointues. Je devais changer ça. Je devais être capable de retenir des informations, ou au moins les retrouver rapidement si j’avais passé du temps à les apprendre. C’est ainsi qu’est né le système Vet Brain

Pour mieux comprendre en quoi consiste Vet Brain


Vet Brain, le second cerveau vétérinaire

Un outil de gestion de connaissances à la hauteur de la médecine vétérinaire

N’est pas vétérinaire qui veut

Ce n’est pas un mythe, les études vétérinaires font partie des études les plus difficiles qui existent pour plusieurs raisons :

  • Un volume d’information théorique important
  • Des gestes techniques complexes et rarement effectués au cours de la formation.
  • Un temps limité. La pratique en clinique prend une grande place dans l’emploi du temps à partir de la troisième année.
  • Des connaissances qui évoluent. De par son évolution constante et sa complexité, la médecine vétérinaire s’apprend tout au long de sa vie d’où l’importance de suivre une formation continue au cours de sa carrière professionnelle.

Pour gérer cet apprentissage, chacun a sa technique, certaines étant plus efficaces que d’autres.

Un problème partagé par une majorité

Un ressentis général chez les étudiants en fin de cursus, c’est que les études véto ne t’apprennent pas toutes les connaissances nécessaires au métier de vétérinaire qui sont trop volumineuses, mais plutôt te permettent de savoir ou trouver l’information quand tu en auras besoin le moment venu.

Le problème c’est que cette technique ne permet pas de se sentir compétent à la sortie de l’école. De plus, la méthode de rangement des informations après l’école est souvent moins assidue.

Au final, l’apprentissage des connaissances est toujours repoussé à plus tard. Pourquoi est-ce si difficile ?

Les limites de notre cerveau

Les connaissances que tu apprends suivent la courbe de l’oubli. C’est un concept admis par les neuroscientifiques qui dit qu’au bout de quelques jours après avoir appris quelque chose, une grande partie de l’information apprise à une grande chance d’être oublié si elle n’est pas remémorée activement. Le seul moyen de se rappeler efficacement de ces informations est de les réviser R E G U L I E R E M E N T 

En véto la révision régulière rencontre 3 blocages :

  • Le manque de motivation par non-application pratique (1ère et 2ème année)
  • L’emploi du temps surchargé par les cliniques
  • La nécessité de réviser une nouvelle fois des connaissances censées être acquises au détriment des nouvelles connaissances

Comment lutter efficacement contre ces blocages et être plus régulier dans son apprentissage ?

La courbe de l’oubli

Un système pour accompagner l’apprentissage

Un outil très utilisé par les chercheurs pour gérer le flux d’information résultant des nombreux articles qu’ils consultent est le second cerveau. C’est une base de données dans laquelle sont placées les informations jugées essentielles. Ces informations sont formulées en notes assez succinctes, indépendantes les unes des autres et écrites avec les propres mots du lecteur. Ces notes peuvent être connectées à d’autres notes si cela est pertinent. En créant du lien entre les notes, la base de données condense aux mêmes endroits les notes qui sont pertinentes entre elles. Une organisation se créer donc de manière inconsciente.

Le système Vet Brain

Vet Brain est né de la synthèse des différentes manières (voir bas de page) de créer un second cerveau, pour aboutir à la façon de faire la plus adaptée au domaine vétérinaire. Ce système confère ainsi une méthode de rangement et une méthode de révision “passive” et rend la création de contenu (exposé, conférence, article scientifique) plus facile.

Améliorer sa méthode de révision

Pour lutter contre le déclin des connaissances qui suit la courbe de l’oubli, la possibilité de réaliser des connexions entre les notes permet de réviser quotidiennement. En effet, en rentrant de nouvelles notes, des liens avec d’anciennes notes sont créés, ce qui permet de réviser ces anciennes notes si des lacunes sont constatées. En te constituant un second cerveau, tu améliores finalement ton cerveau physiologique.

De plus, l’indépendance de chacune des notes permet d’engranger de nouvelles connaissances sans avoir à remanier les anciennes.

Se reposer sur une organisation fiable et efficace de ses connaissances

Avec Vet Brain, fini le dilemme consistant à choisir dans quelle catégorie classer l’information puisqu’il n’existe pas de catégorie. La base de données condense aux mêmes endroits les notes qui sont pertinentes entre elles grâce à leurs connexions.

Avec un système de recherche performant, la recherche d’information est rapide et évite la procrastination. Des tags peuvent également être rajoutés pour faciliter la recherche.

Créer du contenu plus facilement

À la manière du chercheur utilisant son second cerveau, tu pourras créer plus facilement du contenu. Chaque note étant indépendante, chacune constitue une petite brique de contenu qui, une fois assemblées, forme très rapidement une conférence, un article scientifique ou un exposé.

Chaque nouvelle information viendra améliorer tes compétences en tant que vétérinaire de manière permanente et non plus temporaire. L’apprentissage devient alors addictif.

Les liens entre les notes dans le système Vet Brain

Commencer maintenant pour bénéficier des avantages de ce système tout au long de ta scolarité et même après !

Cet outil peut être utile à différents moments de la formation :

  • Mis en place dès la première année, le système Vet Brain se remplira au fur et à mesure, permettant une construction progressive et sans friction du second cerveau. De par la révision passive, l’apprentissage sera plus efficace et moins frustrant. Les informations rentrées lors de phases d’apprentissages intenses telles que les partiels sont ainsi intégrées de manière permanente et agiront à la manière de flashcards tout le reste de ta scolarité.
  • Vet Brain peut également être un outil venant “épauler” le vétérinaire fraîchement sorti d’école. Cela lui permet d’avoir un système dans lequel agréger les nouvelles connaissances qu’il pourra acquérir par la pratique ou par la formation continue en se reposant sur une organisation fiable. Si la base de données à été mise en place en amont, elle constitue alors une ressource solide pour vérifier ses connaissances au jour le jour en clinique.

Ce système ne nécessite pas une rigueur et un entretien chronophage. Il est fait avant tout pour des gens qui ont des projets qui leur prennent du temps à côté de leurs études, mais qui veulent quand même progresser et parfaire leur connaissance de la médecine vétérinaire. Cependant pour avoir une telle liberté de mouvement, le prix à payer est de consacrer quelques heures à la mise en place de ce système.

Alors ? Prêt à créer ton second cerveau ?


Qui suis-je ?

Je suis moi-même un ancien étudiant vétérinaire diplômé en 2022. Tout au long de mon cursus, ma vision sur la médecine vétérinaire était floue. Dans cette masse d’information, j’avais du mal à me dire que j’arriverai à tout maîtriser, mais je misais sur le temps qui me permettrait sans doute d’obtenir le recul nécessaire pour avoir une vision globale du métier. L’élément déclencheur qui me força à chercher une solution fut la réalisation de ma thèse. Au bout de 6 mois et 400 pages écrites, je me suis rendu compte que je ne maîtrisais pas tant mon sujet. Comme pour le reste de la médecine vétérinaire, certaines informations que j’avais pourtant apprises étaient passées à la trappe dans ma mémoire au cours de la rédaction si bien que j’étais obligé de relire ma propre thèse lorsqu’on me posait des questions trop pointues. Je devais changer ça. Je devais être capable de retenir des informations, ou au moins les retrouver rapidement si j’avais passé du temps à les apprendre. C’est ainsi qu’est né le système Vet Brain

Quelques sources sur le second cerveau

Parmi les différentes façons de créer un second cerveau, les plus notables sont probablement celles de Tiago Forte, Ali Abdaal, ou d’ Eliott Meunier. De plus, un livre How to take smart notes de Sönke Ahrens (disponible uniquement en anglais), détaille la philosophie de cette méthode d’apprentissage.

Pour mieux comprendre en quoi consiste Vet Brain

Besoin d’en savoir plus ?